À propos

apropos

NOS ORIGINES

La raison sociale de l’Institut de Quincaillerie du Québec fut enregistrée en 1991 par Intégration Jeunesse du Québec (www.ijq.qc.ca). Corporation privée sans but lucratif, Intégration Jeunesse du Québec existe depuis 1980.L’organisme offre des services de main-d’oeuvre. Elle dispense divers programmes : service personnalisé d’aide à l’emploi, stages rémunérés, mentorat pour les nouveaux arrivants et les communautés culturelles, programmes de formation professionnelle, etc. C’est un de ces programmes de formation qui est à l’origine de l’Institut de Quincaillerie du Québec.

lire la suite En effet, en 1985, la corporation démarrait à Montréal un programme de formation de nouvelle main-d’oeuvre pour former des conseillers-vendeurs en quincaillerie et matériaux de construction. Le programme, d’une durée de 9 mois en alternance études-travail, faisait suite à un besoin de main-d’oeuvre qualifiée identifié par le groupe Rona. Le programme s’appelait Le magasin École Rona. Au départ, 80 jeunes ont été formés pour travailler dans toutes les bannières de Rona. En 1986, la corporation ouvrait un bureau à Québec et élargissait son bassin de partenaires aux autres groupements d’entreprises. De 1985 à 1991, à Montréal et Québec, plus de dix programmes de formation professionnelle ont permis à plus de 180 jeunes adultes de se qualifier pour devenir conseillers-vendeurs en quincaillerie et matériaux de construction.

Les stages en entreprises, la qualité des formations dispensées et le taux de placement élevé des finissants ont suscité chez les entreprises une demande de formation pour qualifier davantage les salariés déjà en place. Les qualifications de la nouvelle main-d’oeuvre dépassait souvent les compétences de plusieurs employés. En 1990, une enquête a donc été réalisée pour analyser les besoins de perfectionnement des conseillers-vendeurs. Une quarantaine d’entreprises ont confirmé la pertinence d’offrir des sessions de perfectionnement à leurs employés.

Enregistrée comme société privée de formation auprès de la Société Québécoise de développement de la main-d’œuvre (SQDM) en 1991, la corporation favorisait ainsi l’achat de formation par les entreprises en leur permettant d’obtenir le crédit d’impôt remboursable. Le rôle et les fonctions de la SQDM sont maintenant de la responsabilité d'Emploi-Québec par le biais de la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre (loi sur les compétences).
Masquer

NOS OBJECTIFS

À l’instar des autres secteurs industriels, le commerce de détail a connu des transformations sans précédent. La mondialisation des marchés, le libre échange avec nos voisins du sud, l’arrivée constante de nouveaux produits sur le marché et le développement des grandes surfaces, ont eu pour effet d’accroître la concurrence déjà vive dans le commerce au détail. La guerre des prix qui en résulte exerce une pression sur les entreprises; elles doivent non seulement être concurrentielles au niveau des prix mais également et surtout au niveau de la qualité du service à la clientèle.

lire la suite
  • Au Québec, le marché de la construction et celui de la rénovation domiciliaire ont connu depuis quelques années, une croissance continue. La clientèle des quincailliers et des centres de matériaux s’est accrue et diversifiée. Le rôle de la main-d’œuvre de ces entreprises s’est modifié. De commis à vendeur, les employés deviennent des conseillers. En plus de connaître l’usage et la variété des produits disponibles, ils doivent connaître les techniques de pose, d’installation, d’entretien et de réparation d’un large éventail de catégories de produits.

    Traditionnellement réalisés par des entrepreneurs en construction et des entreprises spécialisées, les travaux de construction et de rénovation sont de plus en plus l’oeuvre des consommateurs qui s’initient, par goût et par souci d’économie, aux plaisirs du bricolage et de la rénovation. Ainsi, les consommateurs, toujours mieux informés, en veulent plus pour leur argent et sont à la recherche de conseils judicieux pour le choix des produits, pour l’exécution ou la supervision des travaux de construction, d’aménagement, etc.

    C’est dans ce contexte qu’évoluent les conseillers-vendeurs en quincaillerie et matériaux de construction. Pour assurer sa rentabilité, l’entreprise cherche à accroître et fidéliser sa clientèle. Pour y parvenir, elle doit investir dans le développement des qualifications de sa main-d’œuvre.

    Sans prétendre solutionner tous les problèmes de croissance et de concurrence de l’industrie de la vente au détail de la quincaillerie et des matériaux de construction, l’Institut de Quincaillerie du Québec peut contribuer à l’atteinte des objectifs suivants:

  • Favoriser le développement d'une culture de formation continue dans l'industrie;
  • Accroître les compétences et les qualifications de la main-d’oeuvre actuelle;
  • Répondre aux besoins de nouvelle main-d’oeuvre qualifiée des entreprises;
  • Contribuer à combler les besoins d’information des consommateurs;
  • Améliorer le service à la clientèle des entreprises;
  • Favoriser le transfert et la diffusion des connaissances;
  • Accroître les connaissances au niveau du marché du travail;
  • Implanter un partenariat entre les entreprises, les formateurs et la main-d’œuvre avec ou sans emploi.
Masquer

LA CLIENTÈLE

Offerts sur tout le territoire du Québec, les cours de formation de l’Institut de Quincaillerie du Québec s’adressent depuis l’automne 1992, à l’ensemble des entreprises membres des groupements tels : Rona., ILDC, Sodisco, BMR, Coopérative Fédérée du Québec, Home Hardware, Home Dépôt, etc.La clientèle de l’Institut de Quincaillerie est constituée principalement des conseillers vendeurs, attitrés à un ou plusieurs départements d’un commerce et provenant généralement de l’un ou l’autre des groupements ci-haut mentionnés.

lire la suite Par ailleurs, au cours des années, d’autres catégories de salariés ont participé aux sessions de perfectionnement, que ce soit des assistants-gérants, des gérants de départements ou d’entreprises, des superviseurs de magasins ou des acheteurs spécialisés au service d’un groupement d’entreprises. La clientèle participante aux sessions de perfectionnement est hétérogène. Certains employés sont débutants dans leur domaine, d’autres possèdent une formation professionnelle de base dans un métier donné (menuisier, plombier etc.), un bon nombre d’entre eux ont acquis leurs compétences en emploi, souvent en effectuant, en parallèle, divers travaux de construction et de rénovation.

Les entreprises étant situées sur l’ensemble du territoire, les participants proviennent autant du milieu rural qu’urbain. Par exemple, certaines entreprises ont une clientèle composée principalement d’entrepreneurs industriels, alors que d’autres servent exclusivement des entrepreneurs domiciliaires. L'Institut de Quincaillerie du Québec offre également un programme de formation pour de la nouvelle main-d’oeuvre. Le programme, d’une durée de 680 heures, inclut 5 semaines de stages en entreprises. Ce programme peut être adapté selon diverses formules en fonction de la demande qui est faite. Par exemple, un programme de 270 heures fut réalisé en collaboration avec le service aux entreprises de certaines Commissions Scolaires ou organismes.

Enfin, depuis trois ans, un partenariat a été développé avec la Ville de Montréal et la Commission scolaire de Montréal, pour mettre sur pied un camp pédagogique qui vise a initier des jeunes étudiants au métier de conseiller-vendeur en quincaillerie. Une formule d’ateliers et de stages de courte durée leur permet de se familiariser avec ce secteur d’activités et d’occuper un emploi tout en poursuivant leurs études.
Masquer

LES RÉSULTATS OBTENUS

Depuis sa création, les services de perfectionnement de l’Institut de Quincaillerie du Québec ont dispensé plus de 54 524 heures de formation à 3 698 salariés. Les principaux sujets couverts par les sessions de perfectionnement sont l’électricité, la plomberie, les matériaux de construction, l’outillage et les pesticides.

NOTRE APPROCHE PÉDAGOGIQUE

Le contenu des formations est adapté aux participants; Les manuels de référence sont mis à jour périodiquement; Les formateurs ne sont pas attachés à un manufacturier...

lire la suite
  • Le contenu des formations est adapté aux participants;
  • Les manuels de référence sont mis a jour périodiquement;
  • Les formateurs ne sont pas attachés à un manufacturier;
  • La pédagogie met l’accent sur l’échange entre les participants;
  • Les exercices pratiques correspondent aux problèmes soumis par les clients en magasin;
  • Les services rendus sont professionnels, souples et orientés vers les besoins des entreprises.
Masquer